Diversité des paysages, optimisation de l’entretien...La gestion différenciée consiste à ne pas appliquer à tous les espaces verts la même intensité et la même nature de soins (tonte, désherbage, arrosage...) et ce en fonction de leur usage, leur situation géographique et leur superficie. Elle permet ainsi de favoriser la biodiversité. Les modes classiques de gestion continueront d’exister mais parallèlement, vous pouvez apercevoir davantage de plantes vivaces naturelles ou des prairies fleuries prendre place dans nos espaces publics. Ce nouveau mode de gestion permet également de mieux optimiser le travail des agents de l’environnement.

plaquette d'information